KM 108 une célèbre boutique parisienne

+5
Arpette-35
bernard21
sncf231e
Yves Meynier
trains86
9 participants

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

KM 108 une célèbre boutique parisienne - Page 3 Empty Re: KM 108 une célèbre boutique parisienne

Message par bernard21 Jeu 4 Aoû - 8:18

Bonjour,

il ne m'en gêne pas forcément d'être contredit, mais encore faut-il que je sache pourquoi... Embarassed

Car, désolé à mon tour, mais j'ai donné 5 liens différents dans mon message précédent, qui évoquaient tous un réducteur,  dont la fonction naturelle est, bien évidemment, d'être "dans le prolongement du moteur"!

Et je n'ai pas réussi à comprendre de quoi l'on parle, ni en quoi cela peut contrebattre ce que j'ai écrit.

Et, j'ajoute, sans acrimonie aucune, que le but est d'aider notre ami Vinchon à faire ses choix, à la lumière de sa propre expérience de construction de modèles du Km 108. Pas de mettre le doute dans son esprit à tout propos choisi...
bernard21
bernard21

Messages : 1156
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 73
Localisation : côte d'or

Revenir en haut Aller en bas

KM 108 une célèbre boutique parisienne - Page 3 Empty Re: KM 108 une célèbre boutique parisienne

Message par bernard21 Jeu 4 Aoû - 8:49

@ notre ami Vinchon,

je découvre, à l'instant, ce moteur Faulhaber dont les dimensions permettent de l'installer entre les flancs de bogie de la CC et qui est de la "bonne tension" et puissance.

Resterait le problème de la liaison mécanique avec l'essieu...

Je vais chercher encore.
bernard21
bernard21

Messages : 1156
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 73
Localisation : côte d'or

Revenir en haut Aller en bas

KM 108 une célèbre boutique parisienne - Page 3 Empty CC 7100

Message par vinchon Jeu 4 Aoû - 17:23

Bonjour Bernard ,
Merci encore je regarde aussi de mon coté , et je réfléchis pour un montage a moteur fournereau pour ceux qui possède dans leurs stock de mettre le moteur au centre du boggie et de le placé a l envers coté bisauté ce qui permettrait de placé ce moteur le plus bas possible .
les engrenages hélicoidaux ont moin de frottement de les vis sans fin a voir aussi pour ce type de montage.

vinchon

Messages : 12
Date d'inscription : 31/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

KM 108 une célèbre boutique parisienne - Page 3 Empty Re: KM 108 une célèbre boutique parisienne

Message par bernard21 Jeu 4 Aoû - 19:13

vinchon a écrit:Bonjour Bernard ,
Merci encore je regarde aussi de mon coté , et je réfléchis pour un montage a moteur fournereau pour ceux qui possède dans leurs stock de mettre le moteur au centre du boggie et de le placé a l envers coté bisauté ce qui permettrait de placé ce moteur le plus bas possible .
les engrenages hélicoidaux ont moin de frottement de les vis sans fin a voir aussi pour ce type de montage.

J'ai donné mon avis...

Et qui est que...si élaboré qu'il soit pour son temps (70 ans quand même) le T55 me semble quand même un peu dépassé par rapport aux productions actuelles et surtout d'un encombrement qui, pour moi, le rend totalement rédhibitoire.

Et, surtout, sa mise en oeuvre suppose de posséder des qualités de mécanicien que je n'ai pas, rien qu'à voir les "entrailles" de cette pacific Fournereau que nous a présentée notre ami Fred  Arrow ICI

Certes, il n'est pas monté dans ce cas avec une sans vis (synonyme, à mes yeux,de restriction de transfert : on ne peut pas "pousser la machine " à la main)s, mais je serais curieux de savoir s'il démarre aux premiers volts et sous faible intensité comme les moteurs modernes que je préconise (je viens de vérifier que le 10-H-02 de Kit zéro commence à faire tourner l'essieu du réducteur sous 0,2V et son compère 10-H-01 acheté 30 ans plus tôt s'en est montré tout aussi capable après, il est vrai, une petit "rodage)..

Car la grande joie du constructeur d'aujourd'hui, c'est de voir sa machine "décoller" tout doucement son train, comme les vraies, avec un "locksound" qui reproduit le bruit de l'échappement.

Et pour cela, plus il y a de place dans la "caisse", mieux c'est Smile

Bon, j'aurai essayé de convaincre qu'il vaut mieux aller dans le sens du modélisme, comme me l'avait dit un jour Jean Claude RAGOT, aux premiers temps de Kit zéro...

Maintenant, chacun peut donc bien faire comme il veut.
bernard21
bernard21

Messages : 1156
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 73
Localisation : côte d'or

Revenir en haut Aller en bas

KM 108 une célèbre boutique parisienne - Page 3 Empty CC 7100

Message par vinchon Jeu 4 Aoû - 20:00

non non Bernard ,
je fais juste pour le plaisir d y arrivé avec un moteur T 55 et apporter une solution pour ceux qui ce type de moteur dans leurs tirroir.

par contre la mienne dans sa version sera équipé de 4 voir 6 moteurs , je vais réalisé le boitier réduction ,et peut etre faire la transmission a arbre creux de Charles Hermann les roues sont équipé des 2 trous sur leurs faces bon c du boulot .

je pense y arrivé , mais le détaillage des boggies a part le plans de loco revue dans la boite de construction ,je trouve pas grand choses sur internet , pour le moment

coté amenagement cabine ça va et compartiment electrique et autres par les hublots peut etre du grillage deployé fera l affaire


vinchon

Messages : 12
Date d'inscription : 31/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

KM 108 une célèbre boutique parisienne - Page 3 Empty Re: KM 108 une célèbre boutique parisienne

Message par jpvapeur 54 Jeu 4 Aoû - 20:43

Bonsoir à tous !
Bonsoir Bernard 21 ! Le lien en question est celui du CdZ de Daniel 67 sur la construction d'une 040 D ( Ex G 8 )
Le réducteur est monté d'origine en bout du moteur ( C'est la partie noire ou
bronzée) de mêmes dimensions que ce dernier !
Avec une vis sans fin: Il y a moyen de pousser la machine hors tension en dégageant la vis de son pignion par simple basculement du moteur 2 à 3 mm suffisent ! Il faut réfléchir à une commande discrète et auto-verrouillable dans les 2 sens !
jpvapeur 54
jpvapeur 54

Messages : 233
Date d'inscription : 11/02/2020
Age : 73
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

KM 108 une célèbre boutique parisienne - Page 3 Empty Re: KM 108 une célèbre boutique parisienne

Message par jpvapeur 54 Jeu 4 Aoû - 20:46

Re !
Bonsoir à tous ( Le message est parti plus vite que je ne l'ai voulu ) No
jpvapeur 54
jpvapeur 54

Messages : 233
Date d'inscription : 11/02/2020
Age : 73
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

KM 108 une célèbre boutique parisienne - Page 3 Empty Re: KM 108 une célèbre boutique parisienne

Message par bernard21 Ven 5 Aoû - 10:39

jpvapeur 54 a écrit:Bonsoir à tous !
Bonsoir Bernard 21 !  Le lien en question est celui du CdZ  de Daniel 67 sur la construction d'une 040 D ( Ex G 8 )
 

Je n'avais, à vrai dire, donné ce lien qu'afin que pour l'on puisse se rendre compte de la précision dont il faut être capable pour construire soi-même ce genre d'appareil et de l'équipement dont il faut disposer à cet effet.

J'avais donc avant tout retenu (certes, un peu trop vite) une photographie montrant l'une "des" fraiseuses numérique dont se sert Daniel R. pour ses réalisations, et avait donc un peu mis de côté  la fonction réelle de l'appareil construit en la circonstance.

Mais je reconnais bien volontiers à deuxième lecture qu'il ne s'agit pas effectivement d'un "réducteur" mais d'un simple renvoi d'angle ou d'un "renvoi réversible à 90°", comme le dit d'ailleurs lui-même Daniel67 dans la suite de son propos.

renvoi qui a été rendu nécessaire parce que la transmission est prévue pour s'opérer par "courroie crantée", aucune démultiplication autre n'étant mise en oeuvre, en raison sans doute, de la "souplesse" du moteur ESCAP.

Cela ne change donc rien au fait que c'est de la bonne et sérieuse mécanique de précision, pas vraiment à la portée de tout le monde Embarassed

Mais, s'il faut un exemple plus parlant de la difficulté qu'il y a  à concevoir soi-même un "réducteur" je donnerai celui dont la photographie suit, et qui a été conçu et fabriqué par le même Daniel67, pour les besoins de la construction récente d'un C 61000 de Kit zéro ( Arrow ICI)

KM 108 une célèbre boutique parisienne - Page 3 Motorz10

Et je pourrais encore ajouter les réalisations de cet autre  Arrow artiste de l'usinage, sans compter les Guy Boileau et autres Serge Mesnière qui ont tous raconté dans Loco revue et l'Indépendant du rail des années 70, comment ils ont motorisé leurs superbes machines en 0 ou Ho avec un "motoréducteur".

Engin dont je ne veux donc  que promouvoir l'usage à l'occasion, puisqu'à mes yeux, il évitera bien des mécomptes et soucis aux apprentis constructeurs du Km 108...

Mais je conçois néanmoins qu'on puisse aimer la difficulté et vouloir faire autrement.

Ce qui n'empêche que je ne comprends toujours pas la remarque à propos du : "réducteur [qui] est visiblement monté et livré dans le prolongement du moteur" ! Où pourrait-on l'installer ailleurs alors que l'utilisation de ce genre d'appareil est destinée à réduire la vitesse du moteur tout en augmentant, le cas échéant, son couple?

Et, pourquoi, aussi, ne serait-il pas logique qu'il soit "de mêmes dimensions que ce dernier"  : plus petit empêcherait , en effet, de se se servir de pignons de la bonne taille et plus grand serait à la fois inesthétique et un handicap en termes de poids. Et je ne parle pas du prix du laiton


Et, pardon, surtout,  de le dire :  en quoi cette ces questions présentent-t'elles  un intérêt autre que le simple plaisir de la discussion?




jpvapeur 54 a écrit:Bonsoir à tous !
Avec une vis sans fin: Il y a moyen de pousser la machine hors tension en dégageant la vis de son pignion par simple basculement du moteur 2 à 3 mm suffisent ! Il faut réfléchir à une commande discrète et auto-verrouillable dans les 2 sens !  

Certes, mais pourquoi se compliquer ainsi la tâche alors qu'on sait aujourd'hui fabriquer des "petits moteurs" électriques d'un couple suffisamment important pour qu'on n'ait plus besoin "d'aller dans les tours" pour disposer de la puissance nécessaire au démarrage (et donc de "démultiplication" par vis sans fin ou autre train d'engrenages).

Et puis, n'oublions pas, surtout que nos amis Vinchon et arpette 35 ont l'ambition de marcher dans les pas de ces "grands malades"  qu'on appelle parfois compteurs de rivets, et qui vont jusqu'à reproduire des essieux coudés des locomotives à vapeur ou les aiguilles des "flamands" que personne ne peut plus apercevoir, une fois la machine assemblée.

Alors, jamais une commande qui n'existe pas dans le réel  ne sera assez discrète à leurs yeux, d'autant que la rendre "autoverrouillable" n'est pas mécaniquement une chose si facile à faire.

Parce que là, ce n'est pas simplement faire compliqué quand on peut faire simple : c'est vouloir se passer, sans raison, de toutes les "avancées" dans le mécanique et l'électrique et rester dans le "tinplate" en prétendant voulant faire du "finescale".

Or, ce n'est pas, si j'ai bien compris, ce qu'ils veulent faire : leur "truc"' c'est ce qu'on appelé, un temps, effectivement, le "jouet scientifique", lequel a des règles autres que celles de JEP ou Hornby.

Mais, peut-être est-ce moi qui me trompe en attribuant aux autres le même format de pensée que le mien (auquel cas il est temps pour moi de faire une pause).
bernard21
bernard21

Messages : 1156
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 73
Localisation : côte d'or

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum